RENCONTRES MALéFIQUES
Mr. Higgins Comes Home, Our Encounters with Evil : Adventures of Professor J.T. Meinhardt and his assistant Mr. Knox - Etats-Unis - 2017 / 2019
Image de « Rencontres maléfiques »
Dessinateur : Warwick Johnson-Cadwell
Nombre de pages : 144 pages
Distributeur : Delcourt
Date de sortie : 11 mars 2020
Bande dessinnée : note
Jaquette de « Rencontres maléfiques »
portoflio
LE PITCH
Ce volume regroupe deux récits distincts, relatant les aventures du Fameux Professeur J.T. Meinhardt et de son fidèle assistant, M. Knox. Les deux acolytes sont des chasseurs de monstres : vampires, loups garous et autres goules ! Ils n’ont qu’à bien se tenir. La seule chose dont nos deux héros soient certains, c’est que peu de choses sont en réalité ce qu’elles semblent être…
Partagez sur :
Le bastringue des vampires

Mike Mignola délaisse l'univers de Hellboy pour se lancer le temps de quelques pages dans un titre inédit : du fantastique gothique ! Euh... Si certains auraient pu craindre légitimement que l'auteur tourne en rond, l'implication du graphiste Warwick Johnson-Cadwell est loin d'être anodine.

Obnubilé depuis quelques décennies par sa propre mythologie, compression certes d'œuvres gothiques et de contes venus du monde entier, Mike Mignola ne s'extrait plus que très rarement de ce cocon confortable, certes toujours aussi riche et solide, mais où il manque parfois la petite prise de risque qui ravive l'étincelle. De prime abord Rencontres maléfiques ne ressemble pas franchement à un gigantesque saut dans le vide avec sa grande demeure baroque éclairée à la chandelle, ses deux tueurs de vampires bien équipés et sa horde de suceur de sang, mais la variation de l'angle de vue est une belle surprise. Certes Mignola pratique depuis longtemps le second degré, souvent portée par la gouaille inimitable de son héros au poing de pierre, mais ici l'humour est beaucoup plus franc. D'ailleurs, sans être véritablement une parodie, l'aventure proposée tient véritablement du détournement amusé avec ce petit quelque chose du Bal des vampires dans sa manière joyeuse et décalé de reprendre les codes du récit vampirique. Et ici plus particulièrement, et directement, le Dracula de Bram Stoker.

 

chasse bien ordonnée...


Un roman que Mignola connait par cœur mais qu'il transforme en pantalonnade grâce à ses deux chasseurs de vampires, Professeur J.T. Meinhardt et son assistant, M. Knox, deux spécialistes ultra expérimentés, ultra armés, mais clairement totalement dépassés par la situation et simples témoins accommandants du chaos qui se déploie devant eux. Une vengeance d'outre tombe, un pauvre loup-garou torturé, un diable qui se prend lui-même par la queue, et tandis que le domaine millénaire de Golga s'effondre, les deux héros s'échappent la queue entre les jambes. Une chasse pince-sans-rire plaisante qui tranche aussi avec le style mignolesque grâce aux planches très particulière de l'anglais Warwick Johnson-Cadwell (Tank Girl), qui avec de forts angles, des formes proéminentes et des perspectives malmenées, pourrait presque faire penser parfois au Vampire de Joan Sfar. D'ailleurs, après l'inaugural Monsieur Higgins rentre au bercail, c'est ce dernier qui revient en solo pour une seconde partie composée de trois rencontres supplémentaires. Un vampire de première génération enfermé dans une boite en fer par les siens, treize chauve-souris géantes qui ne demandent qu'à fusionner et un chasseur de chasseurs de vampires sûr de son plan, viennent étoffer un petit monde à l'ironie toujours cruelle. Désormais illustrateur et scénariste, Johnson-Cadwell en profite pour ajouter une nouvelle complice plus sérieuse, Madame Mary Van Sloan, et démontrer qu'il est tout à fait capable de s'approprier le titre tout en lui ajoutant de nouvelles particularités, un poil plus fantaisiste. Toujours autant à la masse, mais épargnés de justesse, nos chasseurs de vampires auraient bien mérités quelques mésaventures supplémentaires, mais il semble que leur épopée en soit restée là aux USA.

Nathanaël Bouton-Drouard

Partagez sur :

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2020