THE NEW TEEN TITANS VOL.2
New Teen Titans #17-27, Annual #1, Tales of the New Teen Titans #1-4 - Etats-Unis - 1982/1983
Image de « The New Teen Titans Vol.2 »
Dessinateur : George Pérez
Scenariste : Marv Wolfman
Nombre de pages : 440 pages
Distributeur : Urban Comics
Date de sortie : 6 décembre 2019
Bande dessinnée : note
Jaquette de « The New Teen Titans Vol.2 »
portoflio
LE PITCH
Désormais constituée, l'équipe des Nouveaux Teen Titans apprend à se connaître. Les membres les plus récents évoquent ainsi leurs origines auprès de leurs alliés et doivent affronter des menaces toujours plus imposantes comme l'assassin Deathstroke, le leader de la secte Brother Blood ou bien Komand'r, la propre sœur de Starfire !
Partagez sur :
All the young dudes

Imaginés pour concurrencer les X-Men de Marvel, les New Teen Titans se seront rapidement imposés dans les kiosques américains, s'installant comme la nouvelle star de DC Comics, passant même devant Superman et sa ligue de Justice. Faites place aux jeunes !

Avec la relance de cette team autrefois has-been de jeunes sidekicks, Marv Wolfman & George Pérez ont frappé un grand coup, attirant de nouveau les lecteurs ados qui se reconnaissent naturellement dans les intéractions de Robin et sa bande, dans leurs dynamique de groupe (cette fameuse famille reconstituée), mais aussi dans la description d'un monde de plus en plus proche du réel. Les héros DC redescendent un peu sur terre et se retrouvent confrontés dans cette seconde salve au deuil porté par l'une des leurs, aux dégâts de la drogue vendue aux jeunes dans la rue, à la petite délinquance, aux affres de la Guerre Froide (et de dures retrouvailles avec un anciens allié), à la mauvaise presse des médias mais aussi à une secte New Age menée par le despotique Brother Blood, sorte de gourou scientologue masqué. Le duo d'auteur tire tout azimut et, pour un titre très marqué 80's, ne ratent que très rarement la cible, offrant à l'équipe des aventures haletantes, bourrées d'actions spectaculaires, de couleurs flashy et de vilains hauts en couleurs mêlant la plastique imparable du grand Pérez, mais aussi le don de Wolfman pour glisser entre deux castagnes « pop-wizzz » de petites réflexions politiques (Kid Flash est républicain ?) et écho du monde contemporains, tout autant que des hésitations et sentiments purement adolescents.

 

forever young


Si le langage a depuis forcément changé et que nos braves Changelin ou Cyborg bravadent comme des papys pour un gamin des années 2000, leur quête de reconnaissance, leurs colères mal contenues et leurs sentiments restent d'actualité. Toujours au centre des récits, ces héros profitent même du succès du titre en librairie pour s'offrir une mini-série évènementielle, Tales of the New Teen Titans, où le temps d'un weekend de camping Cyborg, Starfire, Changelin et Raven reviennent sur leurs origines et les évènements précédants la constitution de l'équipe. Une surcharge de travail pour Perez qui se ressent dans l'encrage et la proéminence de son assistant sur certaines planches, mais qui a au moins le mérite de préparer le terrain à ce qui va être l'événement du volume : le retour des anciens maitres esclavagistes de Koriand'r, alias Starfire, dirigés cette fois-ci par sa propre sœur. Une épopée qui insiste à nouveau sur le chemin de croix connu par cette jolie et épicée princesse déchue, mais qui aussi ouvre la voie à une véritable bataille cosmique aux cotés des Omega Men et dont l'ampleur laisse même Superman sur le carreau. Détail amusant, au même moment les X-Men entamaient la saga des Brood, leur première aventure façon space opera. Deux séries sœurs ennemies qui connurent d'ailleurs en cette année 1982 un crossover inter-maison retentissant, sobrement intitulé The Uncanny X-Men and The New Teen Titans, jamais réédité chez nous depuis l'album souple de LUG en 1985. Et c'est bien dommage.

Nathanaël Bouton-Drouard


Partagez sur :

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2020