ECHO T2 RêVES ATOMIQUES
Terry Moore Echo : Atomic Dreams - Etats-Unis - 2009
Image de « Echo T2 Rêves Atomiques »
Dessinateur : Terry Moore
Scenariste : Terry Moore
Nombre de pages : 112 pages
Distributeur : Delcourt
Date de sortie : 6 janvier 2010
Bande dessinnée : note
Jaquette de « Echo T2 Rêves Atomiques »
portoflio
site officiel
LE PITCH
Au mauvais endroit au mauvais moment, Julie est l'hôte malgré elle d'une armure organique soudée à même la peau, créée par le Centre de Recherches Nucléaires Heitzer pour le compte de l'armée américaine. Poursuivie, elle fuit désespérément à travers le désert du Nevada, aidée par un gang de motards et Dillon, garde forestier indirectement lié au destin de la jeune fille...
Partagez sur :
Iron Girl

Un peu plus de six mois après le premier tome, le dernier né de l'esprit de Terry Moore revient chez Delcourt. Plus relevé encore, plus touchant, il impose clairement la série comme l'une des meilleures surprises de ces dernières années.

 

Après un premier tome démarrant sur les chapeaux de roue, Terry Moore poursuit avec le même talent la fuite en avant de la pauvre Julie, désormais détentrice d'un étrange plastron en métal liquide lui permettant de jeter des rayons d'énergie et de se protéger d'à peu près toute agression extérieure. Pas toujours pratique d'ailleurs parce qu'outre le fait d'arracher à chaque fois ses vêtements, ce genre de manifestation se révèle totalement indépendant de la volonté de la donzelle. Autre problème, un clochard lui aussi désormais hôte de la substance au niveau de sa main se croit élu par le tout puissant pour éradiquer les impurs de la face de la terre... Le ton se durcit en même temps que les ambitions de l'auteur se font de plus en plus claires. Par le biais de citations en début de chapitres ou par d'inquiétants rêves qui viennent hanter l'héroïne, le parallèle avec la menace nucléaire se fait de plus en plus évident. Mais Moore s'éloigne aussi d'une vision terre-à-terre pour extrapoler sur l'utilisation abusive et dangereuse de la science.

 

Douce rumeur

 

Un vrai récit de science fiction en somme, jamais très loin d'une vision réaliste de la naissance d'une nouvelle super-héroïne, mais qui ne perd pas de vue les qualités habituelles du créateur de Strangers in Paradise : élégance de la narration, efficacité et justesse des dialogues, personnages profonds et passionnants... et surtout portrait irrésistible d'une jolie jeune femme encore plus paumée qu'auparavant, tentant en vain de se dépêtrer de la catastrophe qui lui est tombée sur le bout du nez, tout en jonglant avec une demande de divorce et la gentillesse de Dillon, lui-même en quête de vérité sur la mort de son ancienne petite amie. Un vrai concentré dramatique qui a clairement séduit le producteur Lloyd Levin déjà apprécié par les lecteurs de comics pour ses adaptations de Watchmen et des deux Hellboy. Terry Moore travaillant actuellement en personne sur le scénario, les craintes se font déjà plus minimes. En attendant, le délai qui nous sépare du troisième tome se fait cruellement sentir...

Nathanaël Bouton-Drouard


Partagez sur :
Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2020