CRUSADERS T.1 : LA COLONNE DE FER
France - 2019
Image de « Crusaders T.1 : La Colonne de fer »
Dessinateur : Leno Carvalho
Scenariste : Christophe Bec
Nombre de pages : 68 pages
Distributeur : Soleil
Date de sortie : 9 mai 2019
Bande dessinnée : note
Jaquette de « Crusaders T.1 : La Colonne de fer »
portoflio
LE PITCH
La colonie humaine installée sur Titan reçoit, via un étrange signal, les plans de constructions de fabuleux vaisseaux spatiaux et les coordonnées d'une galaxie lointaine et primitive. Après plusieurs mois de fabrication, le Crusader 1 prend la tête d'une armada prête à rejoindre les créateurs du signal. Propulsés à travers des trous de ver, les vaisseaux arrivent en vue d'une giganstesque structure extraterrestre tendue entre deux astres: "La Colonne de fer" ! Dans quel but a-t-elle ...
Partagez sur :
deep space

Après Prométhée et Olympus Mons, Christophe Bec s'embarque à nouveau sur les barques interstellaires de la grande science-fiction avec Crusaders, album massif pratiquant généreusement son pendant « Hard » (soit constitué sur les connaissances réelles... non pas cochonneries). Peu de fantaisies, mais c'est béton.

Encore une nouvelle série signée Christophe Bec. Encore une gigantesque fresque de SF. Encore le récit d'un premier contact.... Les amateurs du bonhomme reconnaitront aisément les fondamentaux et les petites marottes d'un auteur manifestement fasciné par toutes les questions de civilisations, scientifiques et métaphysiques sur la tangibilité d'un univers majoritairement inconnu. Sans doute que ceux qui ont dégusté tout, ou presque, de sa vaste bibliographie trouveront là un petit manque d'inspiration ou en tout cas d'originalité par rapport au reste de ses créations. Pourtant le scénariste est un véritable professionnel. Pas dans le sens froid et calculateur, mais dans sa logistique narrative, sa connaissance du rythme et de l'amplitude de ses univers et son talent évidant pour mêler épopée de science-fiction spectaculaire et concepts beaucoup plus lourds et ardus. De ce coté là, avec sa construction entièrement en flashbacks imbriqués (mais le temps est relatif c'est bien connu) et son opulence de dialogues, de débats conceptuels entre les personnages et l'évocation (et l'application) de nombreuses théories scientifique, Crusaders se pose là.

 

un pas de titan


Un petit quelque chose de l'exigence d'un Arthur C. Clarke, avec tout naturellement en ligne de mire le voyage plus rationnel du roman 2001 L'Odyssée de l'espace, que son pendant métaphysique sur grand écran par Stanley Kubrick. Une belle référence qui donne à ce premier tome, La Colonne de fer un aspect constamment réaliste, crédible, voir envisageable jusque dans la découverte, dans les dernières pages, de cette nouvelle civilisation aux constructions colossales et à l'apparence loin des clichés humanoïdes habituels. Une prestance clairement mise en valeur par le travail soigné et détaillé de l'illustrateur brésilien Leno Carvalho (Zombies Tales, The Bionic Woman) dont c'est la première participation à une création franco-belge. Un peu froid dans ses personnages (à l'image de leur psychologie cela dit), il s'avère particulièrement redoutable dans ses décors futuristes, ses designs exo-industriels et ses spectaculaires doubles pages cosmiques. Pure mise en bouche, mais déjà bien chargée et parfois ardue, d'une odyssée à venir, La Colonne de fer n'est pas forcément la BD la plus excitante du moment, mais s'affirme par sa solidité à toutes épreuves. Et puis des auteurs qui ne prennent pas leurs lecteurs pour des cons... ça fait toujours plaisir.

Nathanaël Bouton-Drouard


Partagez sur :

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2020