STRANGERS IN PARADISE INTéGRALE T.1
Etats-Unis - 1993/1999
Image de « Strangers in Paradise Intégrale T.1 »
Dessinateur : Terry Moore
Scenariste : Terry Moore
Nombre de pages : 608 pages
Distributeur : Delcourt
Date de sortie : 14 juin 2017
Bande dessinnée : note
Jaquette de « Strangers in Paradise Intégrale T.1 »
portoflio
LE PITCH
Katchoo est une jeune femme à la vie plutôt rangée. Elle est intelligente, indépendante et très fantasque… Elle est aussi très amoureuse de sa meilleure amie, Francine. Mais un jour, Katchoo rencontre David, un jeune homme gentil, et prêt à tout pour gagner le codeur de la jeune fille. Rien n’est simple…
Partagez sur :
à la recherche du temps perdu

Sans doute l'un des titres les plus importants de la scène comics indé, Strangers in Paradise, le feuilleton fleuve de Terry Moore s'offre une nouvelle édition, désormais au sein de Delcourt. Un format intégral en trois tomes tout à l'honneur de cette série absolument culte (oui, pour de vrai).

Une référence absolue aux Etats-Unis, autant par ses qualités intrinsèques que par son destin éditorial, la série étant resté malgré les passages de l'autoédition à différents publisher plus mainstream, un titre totalement sous le contrôle de son créateur. Terry Moore, un artiste qui au passage n'a jamais lâché le morceau, produisant ses séries suivantes, Echo, Rachel Rising et bientôt Motor Girl, de la même façon : en toute liberté et en dehors des modes. Strangers in Paradise donc, qui malgré tout cela aura mis du temps à s'imposer en France, nonobstant le soutien de divers éditeurs (Le Téméraire, BulleDog), et finalement seul le courageux Kymera avait réussi à en voir le bout avec un 18ème album très attendu. Sauf que ce dernier, malgré le soin porté à la traduction et l'édition n'avait pas forcément le réseau et les épaules aussi larges que Delcourt. Un mastodonte de la BD française qui fier de son partenariat avec Terry Moore sur ses autres publications, entame une série de trois intégrales particulièrement imposantes de 600 pages chacune, au format d'origine et avec une nouvelle traduction. Question de dire donc, que désormais, si vous n'avez jamais lu Strangers in Paradise, c'est que vous l'avez fait exprès.

 

c'est une maison bleue...


Car tout amateur de BD et de bonnes (et belles) histoires ne peut que plonger dans cette étrange aventure hors des sentiers battus, rencontre amicale et amoureuse entre Francine et son petit complexe sur son poids, et la brute de décoffrage mais fidèle en toute circonstance, Katchoo. Un couple qui se cherche, se retrouve, s'entre-aide, se chamaille, mais toujours se retrouve, et voit même son réseaux de personnages s'agrandir de chapitre en chapitre avec bien entendu l'attachant David qui malgré lui ne cesse de remettre en question leur équilibre. L'écriture de Moore est constamment brillante, chaleureuse, juste et humaine, mais Strangers in Paradise n'est pas qu'une chronique sentimentale, une version BD d'un soap télévisé, mais c'est aussi un thriller parfois très noir, voir angoissante, violent, comme si le passé de Katchoo et ses démons, venaient perturber et entacher l'idylle. Passionnant, le comic est aussi une véritable réussite graphique qui ne cesse de se bonifier de pages en pages, cultivant les ruptures de ton (séquences purement comiques, planches dignes d'un film noir....), alternant une narration « normale » avec des inserts en prose, des illustrations simples ou des paroles de chansons qui viennent éclairer les errances de ses héroïnes. Une petite merveille qui dans ce premier volume, se conjugue presque indépendamment avec une trame qui trouve toutes ses conclusions dans les dernières pages. Les mystères sont résolus, le « mariage à trois » semble voguer vers un long fleuve tranquille (avec quelques engeulades) mais déjà on en réclame à nouveau ! Strangers in Paradise tient du miracle.

Nathanaël Bouton-Drouard




Partagez sur :

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2020