SUPERMAN: LOIS & CLARK
Convergence Superman #1-2 - Superman: Lois & Clark #1-8 - Etats-Unis - 2015/2016
Image de « Superman: Lois & Clark »
Dessinateur : Lee Weeks
Scenariste : Dan Jurgens
Nombre de pages : 256 pages
Distributeur : Urban Comics
Date de sortie : 7 avril 2017
Bande dessinnée : note
Jaquette de « Superman: Lois & Clark »
portoflio
LE PITCH
Après avoir vu leur monde effacé de la réalité, suite aux événements de la Convergence, les Lois et Clark originels ont trouvé refuge sur la Terre de la Renaissance DC, un monde qui se méfie de son propre Superman. Se fondant dans la masse, Clark décide alors d'oeuvrer dans l'ombre, et Lois de poursuivre la lutte sous un nom de plume. Mais à l'heure où leur secret risque d'être éventé, leur fils Jonathan commence à avoir des doutes sur l'identité de ses parents... Est-il temps po...
Partagez sur :
elle & lui

Et si Superman revenait ? Oui, Superman le vrai, le seul, l'unique, celui qui n'avait jamais peur de mettre son slip par-dessus son collant bleu, mais qui sombra sous les coups de l'apocalypse Fashpoint. Grace à Lois & Clark, lui et sa promise débarquent dans les comics actuels et se demandent bien où ils sont tombés.

Tous l'on remarqué à la lecture des différentes séries dédiées au kryptonien : Superman se cherche. Pas étonnant tant les bouleversements stylistiques et le renouvellement de l'univers DC en une illustration sombre et cynique depuis les New 52 ne semblent jamais correspondre au message d'espoir et au modèle Superman. La preuve la plus évidente étant le traitement qu'à connu le personnage au cinéma, dans Man of Steel et Batman Vs Superman, justement à l'origine du glissement de terrain éditorial. Et si le vrai Clark Kent réapparaissait au milieu de tout cela ? C'est l'idée un peu folle qui nait dans l'esprit de Dan Jurgens (créateur de Booster Gold) au cours du récent crossover Convergence, étrange bougliboulga tentant désespérément de raviver la flamme de l'esprit DC. Retour sur Flashpoint, retour sur Crisis on Infinite Earths (oui, ils ont osé !), avec surtout une revivification de l'idée des Terres multiples à l'infini, et du concept que quelque part existent encore ces icones immuables telles que les lecteurs plus anciens les ont toujours connu. Et bien entendu celui que le lecteur découvre non sans émotions dans les deux numéros de Convergence Superman #1-2 (ici en ouverture), est bel et bien le Superman mythique des années 80 / 90, le Man of Steel de John Byrne, figure à telle point paternel qu'on découvre dans ces quelques pages que sa Lois Lane est enceinte....

 

raising superboy


Une mise en bouche pour la minisérie Superman: Lois & Clark qui par une petite pirouette scénaristique fait réapparaitre dès les premières heures de la chronologie post-Flashpoint ce Clark Kent et cette Lois... accompagnés de leur fils. Comment s'intégrer à un monde bien plus dur que le leur et surtout plus méfiant envers les super-héros ? Doit-il annoncer sa présence à son homologue plus jeune ? Ayant très longtemps œuvré justement sur cette mouture du personnage, Jurgens qui a entre autre orchestré La Mort de Superman, connait l'ADN de ces personnages par cœur et renoue avec la fraicheur d'antan, avec ces deux héros profondément humanistes, désormais loin des anciens codes de la Comédie romantique, plus proches justement de la sacro-sainte figure familiale. L'une est journaliste d'investigation (forcément) sous anonymat, alors que lui quête les vilains qu'il a connu avant qu'ils ne fassent des dégats, caché derrière une barbe et un superbe costume noir. En à peine quelques très jolies planches de Lee Weeks (The Batman Chronicles : Gauntlet) aux contours volontairement classiques, iconiques, l'aventure écrasent sans forcer les trépidations modernes de Kal-El. D'un héros semblant encore enfermé dans sa post-adolescence et constamment remis en cause, on revient ici a cette silhouette de modèle, non pas infaillible, mais s'efforçant constamment de se hisser vers le meilleurs : héros, maris et père. Entre vie de famille forcément houleuse avec une Lois qui semble toujours vouée à chercher les ennuis, et les missions «secrètes» du personnage, Lois & Clark, sympathiquement teinté d'un hommage à la série tv, les huit numéros sont menés tambours battant, avec humour, action, mais aussi une petite pointe d'amertume. Lorsque Superman scrute ce monde parallèle, dont il commente d'ailleurs quelques évènements, il ne fait que souligner sa dureté, affirmant avec tristesse qu'il ne pourra sans doute jamais y trouver sa place. Derrière se discours totalement à contre-courant de la politique actuelle de DC, pointe bien évidemment l'avis propre des auteurs, qui comme beaucoup de lecteurs, se demandent encore quand tout cela va vraiment prendre forme.

Nathanaël Bouton-Drouard




Partagez sur :

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2020