BATTLE TENDENCY – JOJO’S BIZARRE ADVENTURE VOL.1
Japon - 1987
Image de « Battle Tendency – Jojo’s Bizarre Adventure vol.1 »
Dessinateur : Hirohiko Araki
Scenariste : Hirohiko Araki
Nombre de pages : 256 pages
Distributeur : Tonkam
Date de sortie : 21 janvier 2015
Bande dessinnée : note
Jaquette de « Battle Tendency – Jojo’s Bizarre Adventure vol.1 »
portoflio
LE PITCH
Jonathan Joestar est mort durant son combat contre Dio. Le jeune Joseph, son petit-fils, qui maîtrise l'onde depuis son plus jeune âge, se rend au Mexique à la recherche de l'assassin de Speedwagon. Il tombe sur l'armée nazie qui vient de réveiller un être puissant, immortel et terriblement dangereux. Joseph va vite se rendre compte que ce monstre n'est pas tout seul.
Partagez sur :
Ultimate Mayhem

Sympa, Tonkam continue de rééditer, pour la plus grande joie des amateurs de classiques de la BD nippone, les premières trépidations de Jojo's Bizarre Adventure. L'œuvre d'une vie pour Hirohiko Araki, qui avec Battle Tendency atteignait enfin la maturité... euh c'est peut-être pas le mot idéal finalement...

Si le titre Jojo's Bizarre Adventure n'est pas aussi célèbre dans nos contrées que Dragon Ball, One Piece et toutes la bande, il atteint pourtant tranquillement le nombre hallucinant de 109 volumes au japon (toujours en cours de publication) et se découpe généreusement en huit « saison » s'intéressant chacunes à l'un des descendants de la longue lignée des Jojo, combattant hors pairs et aventuriers de renoms. Terriblement mal édité par J'ai Lu au début des années 2000, la traduction française avait ensuite été reprise (ouf) par Tonkam apportant un meilleur soin aux volumes suivants et à l'adaptation. Mais forcément depuis ce temps, les premiers tomes étaient devenus introuvables. C'est pourquoi après avoir relancé les débuts de la saga avec la première grande partie, Phantom Blood, l'éditeur entame aujourd'hui Battle Tendency, seconde saison s'intéressant désormais aux frasques de Jonathan Joestar, petit fils de Jonathan, devant une nouvelle fois se confronter, entres autres, au terrible Dio. C'est d'ailleurs, ici que démarre véritablement la grande symphonie trans-générationnelle de ces "Bizarre Adventure", l'idée que chaque membre de la famille est voué à devoir reprendre le combat, et c'est aussi l'ultime élan vers un manga qui ne va cesser, volume après volume, de pousser sa logique de plus en plus loin.

 

un sacré zozo !


Styliste de formation, Hirohiko Araki laisse enfin totalement exploser son sens aussi géniale que douteux du look de ces personnages, avec des fringues aussi ahurissantes que les poses tarabiscotés de ses combattants... tandis que d'autres se baladent frivolement à poil et en muscles, dans une illustration crypto-gay de l'opposition virile. C'est constamment à deux doigts du ridicule, mais cette fièvre du too-much, cette accumulation de pouvoirs sidérants aux résultats souvent gores (clairement un hommage à Hokuto no Ken) finissent irrémédiablement par séduire. D'autant que l'artiste, qui se fiche totalement des proportions et des limites des corps, met tout cela en scène dans un ballet lumineux, ou brille autant son humour en contre-point, que la forte dynamique de ses découpages et de ses cadrages de haute voltige. Un régal pour les yeux qui semblent constamment poussé par l'envie de son créateur de s'échapper sans cesse des codes du shonen, mettant la quêtes initiatique de coté, au profit d'une aventure inspiré de celles d'Indiana Jones, faisant voyager le lecteur et faisant combattre à Joseph une armée de nazis de pacotille. Une succession de temps forts ininterrompus, un spectacle graphique franchement unique et un sens du kitch ultime, font de Battle Tendency un concentré de toutes les qualités des Jojo's Bizarre Adventure, une série hors norme de toute façon.

Nathanaël Bouton-Drouard


Partagez sur :

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2021