ARCHER & ARMSTRONG T.2 : LA FUREUR DU GUERRIER éTERNEL
Archer & Armstrong #5-9 - Etats-Unis - 2012/2013
Image de « Archer & Armstrong T.2 : La Fureur du guerrier éternel »
Scenariste : Fred Van Lente
Nombre de pages : 127 pages
Distributeur : Panini Comics
Date de sortie : 7 mai 2014
Bande dessinnée : note
Jaquette de « Archer & Armstrong T.2 : La Fureur du guerrier éternel »
portoflio
LE PITCH
Personne au sein de l’univers Valiant n’est plus dangereux et plus expérimenté dans l’art de la guerre que le héros nommé Eternal Warrior. Après des milliers d’années sur les champs de bataille, il est capable de vaincre une armée entière à lui seul. À l’inverse, son frère Armstrong préfère lire des poèmes et boire de la bière. Aujourd’hui, le « guerrier éternel » a une nouvelle mission : éliminer Archer… qui n’est autre que le jeune équipier de son frère !
Partagez sur :
Les deux font la paire

Série méconnu créée dans les années 90, Archer & Armstrong vit ses compteurs remis à zéro il y a tous justes deux ans. Et c'est Panini Comics, qui dans sa grande mansuétude, nous invite à découvrir cette « nouvelle » version des aventures délirantes du duo.

Créé, entre autre, par le grand Barry Windsor-Smith (Wolverine : L'Arme X) en 1992, pour l'éditeur indépendant Valiant Comics, la série Archer & Armstrong racontait les aventures folles d'un improbable duo composé d'un jeune archer virtuose et d'un géant immortel alcoolique, aux prises avec tout un tas de sectes d'illuminés et autres comploteurs sardoniques. Remise au goût du jour lors d'un « reboot » de l'univers de Valiant, la série en est aujourd'hui à son second volume chez nous. Un deuxième tome qui démarre sur les chapeaux de roues, sans perdre de temps en palabres inutiles, et balance le lecteur directement dans une bonne grosse baston des familles, comme il y en aura régulièrement tout au long du bouquin. Ultra rythmée, l'intrigue l'est constamment, des idées rigolotes ou délirantes venant régulièrement relancer l'histoire, de même qu'une construction narratives alternant continuellement le passé et le présent. Des flash-backs mouvementés et riches en péripéties et lieux variés (la Muraille de Chine, les Caraïbes flibustières, l'Empire romain...), qui servent surtout à mettre en exergue l'antagoniste profond entre Armstrong et son frère Gilad, le « Guerrier éternel » du titre.

 

combattre le rien


Si l'on met de côté les aspects les plus délirants de la série, tarabiscotant une intrigue parfois incompréhensible, qui voit de multiples sectes s'allier pour tenter de détruire le monde, pendant que les deux héros et le guerrier éternel se charge de protéger une «géomancienne», sorte d'élue choisit par une grand-mère singe pour sauver le monde, on s'aperçoit très vite que le cœur même du récit, sa dynamique profonde, se situe dans la relation qu'entretiennent les deux protagonistes, et dans le trouble que vient créer entre eux l'apparition du frère d'Armstrong. Si l'immortel éthylique (qui ne boit pas grand-chose dans ce tome, d'ailleurs...) est assez facile à appréhender, le jeune Obadiah Archer, aux aptitudes martiales détonantes, fait l'objet d'un mystère qui vient trouver une sorte de résolution en toute fin d'intrigue. Avant que les pages finales ne relancent l'opacité de tout cet univers chelou... Récit d'aventure plein de rebondissements, de bagarres, de course-poursuites, d'humour bon enfant et de méchants très méchants, La Fureur du guerrier éternel donne envie de se plonger plus avant dans l'univers des comics Valiant. Et surtout, de continuer à suivre les mésaventures drôles de l'archer virtuose et de l'immortel cogneur. Et c'est déjà pas mal !

Frédéric Wullschleger


Partagez sur :

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2020